Les ohms nouveaux

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

jeudi 2 juillet 2009

Cayenne (clip et fin)

J'en ai chié bavé pour arriver à caser ce clip des Parab pour illustrer l'article d'hier ! Tout d'abord on arrive pas à le trouver sur youfion et dailentube (enfin, moi j'y arrive pas), on ne trouve que le "même" clip mais en couleur et sans les inserts documentaires qui le font grave. Je me souvenais bien d'un clip de Cayenne avec des mecs qui poussaient des balles de coton, sortaient de trains et cassaient des pierres... mais impossible de remettre la main dessus. Finalement on le trouve dans le dvd de "Nunc est bibendum Live" (qui est un peu une arnaque soit dit en passant). Bon déjà le ripage a pas été une partie de plaisir (pour le retrouver Cayenne c'est un peu la galère) (pouet pouet), et pour convertir en flv, ça c'est avéré carrément relou. Il y a des jours comme ça, où aucun logiciel ne veut remplir sa fonction. Et quand les softs déconnent, ça devient hard.

Heum.

Bon bref, le clip de Cayenne est dispo sur Youteub.. et ci-dessous.


samedi 20 juin 2009

Metaphysical punk - Medef Inna Babylone - bientôt...

Les Medef c'est un peu comme l'inquisition espagnole, ils débarquent quand  on s'y attend pas. Selon des sources proches de l'enquête, les CDs seraient dans un carton et les livrest dans un autre ; la main d'oeuvre roumaine qui devait faire l'assemblage ayant  été délocalisée au pakistan les cartons ont été retournés dans  leur état d'origine à notre Medef hexagonal qui va devoir palucher la finalisation avec leur propres mains (à quoi ça sert de mondialiser la production si c'est pour tout faire soi-même, sans déconner mais que fait Strauss-Kahn?)(tout compte fait on veut pas savoir). D'ailleurs vous pouvez écouter les source proches ici(*), et franchement ça vaut le coup d'oreille. Metaphysical punk, est donc le cinquième alboum des Medef Inna Babylone, avé 21 titres (dont une reprise de "la fille du coupeur de joint" qui est d'ores et déjà promis à un bel  avenir de running gag), structuré autour d'un concept basé sur les langues et les cultures, bref, j'ai hate de l'avoir entre les pognes. Et c'est pas impossible que je vous en recause sous peu ; la virée agenaise s'avérant de plus en plus probable pour ma pomme.

En attendant, sachez que le morceau introductif s'appelle "l'empreinte écologique", et que le clip qui l'accompagne, réalisé par le sieur Tristelune, est tout simplement magnifique (je ne l'ai pas -encore- mis sur Youteub parce que le format d'origine est du mp4 et que la conversion en flv est hideuse).
Pour commencer, un extrait explicatif tiré de l'émission Earplug (*), suivi du clip qui déchire sa mère (la terre).


Itw Medef Inna Babylone - Earplug 08/06/09

Un morceau en chinois dont le titre veut dire "quelle est ton empreinte écologique ?"

LON





(*) Earplug, émission du 8 juin 2009.

vendredi 12 juin 2009

Edouard Nenez et l'ïle Honfleur (ce titre est vraiment pouet pouet)

Quand le breton poireaute, il prend son chou-fleur dans une main. Et dans l'autre se sert un pastiche. Puis il réfléchit aux grandes questions existentielles (quand donc va sortir mon album ? qu'est-ce que l'humour ? pourquoi dieu a t'il crée le camping car ?) et parfois même il en fait un clip.

A tous ceux qui ne connaitraient pas le génialissime film documentaire "l'île aux fleurs", je ne peux que conseiller d'aller le voir sur le champ (ou chez vous si jamais il pleut). Ce petit bijou date de 1989 mais il a vite fait le tour du net ces dernières années du fait de sa longueur (12 min) (il tient en un seul morceau sur les plateformes de vidéos), et à mon sens le "téléencéphale hautement développé et le pouce préhenseur" peut largement être considéré comme partie intégrante du bestiaire mémétique de l'internet.

En guise d'apéritif en attendant la sortie prochaine de son album "Prise de chou" chez Crash (surnommé "Bientôt Records" par des mauvaises langues)(c'est pas bien de se moquer), Edouard Nenez nous offre une parodie bien foutue de L'Île aux fleurs, finement intitulée L'Île aux choux fleurs et narrant la genèse de leur album (bientôt disponible). Funny (et ardent).