Les ohms nouveaux

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

dimanche 14 juin 2009

Vague de dénonciations calomnieuses contre les antifascistes à l'occasion du festival Barricata

C'est une véritable campagne de dénonciation calomnieuse rappelant les pires heures de notre histoire qui se déroule actuellement à l'encontre de nos camarades antifascistes. En effet, sur de nombreux forums, dans chaque fil de discussion concernant le festival Barricata, un individu vient poster de manière lapidaire un message ignoble laissant entendre que de nombreux groupes invités aux Festival Barricata racoleraient par ailleurs sur le site de rencontre de l'extrémiste de droite Rupert Murdoch.
Le message posté est le suivant (afin de respecter la concurrence libre et non faussée chère à notre ex-potentielle constitution européenne, le nom du site de rencontre a été remplacé par d'autres marques  équivalentes)

Redkick (http://www.darty.com/redkickconnexion);
Mopish Moment (http://www.mopishmoment.com);
Brigada Flores Magon (http://www.brigadafloresmagon.com);
Blood or Whiskey (http://www.meetic.com/bloodorwhiskey)
Escape (http://www.carrefour.com/escapepunkrock)
Young Soul Rebel (http://www.peugeot.com/youngsoulrebelhc);
Brixton Cats (http://www.brixtoncats.propagande.org);
Wunderbach (http://www.danone.com/wunderbachofficialmyspace).


Certes la ficelle est énorme et on peut raisonnablement supposer que très peu de lecteurs tomberont dans le piège. Il faut noter toutefois que chacun des sites sites mentionnés dans le billet original existe vraiment et qu'il est alors envisageable pour une âme enfantine de vouloir s'inscrire sur ce site de rencontre afin de devenir "ami" avec son groupe antifasciste préféré.

Mise en garde à destination de notre belle jeunesse pleine de révolte.
Le blog des Ohms Nouveaux ne peut que mettre en garde notre belle jeunesse ; la société mercantile est capable des pires tactiques pour te faire acheter des choses inutiles. Attention à toi, jeune, si ton groupe antifa préféré te conseille d'acheter la peugeot 306 en 800 pixels par 80 clignotante, celà aidera probablement à lutter contre la crise mais n'apportera pas grand chose à la lutte antifasciste. Méfie-toi donc des fakes (faux sites webs crées par l'ennemi méchant pour attirer le jeune dans la voie de la perdition). La publicité par exemple, est un fascisme en soi puisqu'elle cherche à modeler ton comportement afin de te faire acheter des trucs inutiles. Un groupe ou une structure antifasciste n'aura donc aucune publicité sur son site web.


Pour finir avec cette lamentable affaire, il est évident que ce blog condamne ouvertement de tels agissement et soutient nos camarades antifa dans ces moments douloureux. No Pasaran !

lundi 13 avril 2009

Les enseignants-chercheurs boycottent "Le Monde". Les punks se tâtent encore pour boycotter "Fox News"...

Cela fait plus de deux mois que les enseignants chercheurs sont mobilisés partout dans l'hexagone, que les facultés sont en grève, que les occupations succèdent aux occupations, et que l'on parle d'un mouvement plus ample même qu'en 1968.

La cause ? Une double réforme dans la gueule du système enseignant. Au programme : la casse du CNRS, la mutation des chercheurs en employés d'université, et la refonte de la formation des enseignants, entrainant la création d'une main d'oeuvre corvéable et sous-payée.

C'est du lourd.

Dans cette lutte qui oppose les enseignants chercheurs au gouvernement, les profs pensaient trouver dans "le Monde" un allié objectif naturel. "Or, nous estimons aujourd'hui que le traitement du mouvement dans ses colonnes n'est pas très différent de celui du Figaro. Mais le Figaro, au moins, ne trompe personne et ne s'en cache pas. Entre le Monde et les universitaires, il y a aujourd'hui un sentiment de divorce." (J. Valluy, à @si)

Que faire pour contrer cette propagande pro-sarkozyste qui ne dit pas son nom ? Les taper au portefeuille. C'est ainsi que, récemment, ils ont lancé un appel au boycott du Monde, sous la forme d'une "charte de bonne conduite vis à vis du journal Le Monde". Celle-ci se décline en 12 points, ceux qui nous intéressent sont les points numéro 4 et 5.

"4) Eviter de visiter le site web, afin de faire chuter les statistiques de visites dont dépend en partie la valeur des encarts publicitaires sur le site.
5) Ne pas diffuser sur les blogs, les forums et les listes de diffusion ou de discussions des liens hypertextes ou d’adresses d’URL conduisant au site web (rediffuser, si nécessaire, les articles par copier-coller intégral mais sans liens ou adresses)"

Le but est de réduire au maximum le trafic sur le site du Monde afin de réduire ses recettes publicitaires.

Donc nous pouvons résumer la chose ainsi.
Un groupe de personnes (les profs), entrent en opposition avec les idées d'un média (Le Monde), alors ils décident de ne plus alimenter les caisses de ce dernier en boycottant son site Web.

Pas con.

C'est même carrément de la simple logique. C'est même pas ultra radical. C'est du simple bon sens. Le minimum syndical de l'opposition à un média ennemi ; ne pas alimenter ses caisses.

N'est-il pas ?

Prenons un autre cas d'étude.

Par exemple, dans le milieu punk, anarcho punk, anticapitaliste, et surtout pacifiste (pas forcément pacifique) cela fait bien longtemps que nous boycottons MySpace(c) afin de ne pas alimenter les caisses de Rupert Murdoch, propagandiste ultra-réactionnaire et fervent défenseur de la guerre en Irak, qui manipule les masses grâce à ses multiples journaux et réseaux tv comme Fox News.
Nous n'y allons jamais, nous refusons catégoriquement que notre musique soit joué sur son réseau social entre deux encarts publicitaires, nous refusons nous aussi de "diffuser sur les blogs, les forums et les listes de diffusion ou de discussions des liens hypertextes ou d’adresses d’URL conduisant au site web".

Nous aussi on est pas con, on alimente pas les caisses de l'ennemi.

Ah ah.


(je pleure)